Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

L’IA et le métavers

il y a 2 mois

Alex Burn, Investment Manager

Alex Burn,

Investment Manager, AXA IM Select

L’IA et le métavers

L’IA, ou intelligence artificielle, a été qualifiée d’avancée technologique la plus importante depuis la révolution industrielle. Les logiciels d’IA sont capables de résoudre des problèmes difficiles et permettent aux machines de faire preuve d’un certain niveau d’« intelligence » dans des tâches telles que la recherche et la logique. Elle est déjà utilisée dans les domaines de l’automatisation industrielle, du droit, de la traduction, ou pour créer des assistants numériques, appelés « chatbots ». Comme pour la révolution industrielle, ces machines sont conçues pour améliorer les processus, mais pourraient rendre certaines compétences humaines superflues.

Alors que certains considèrent l’IA comme un outil funeste, susceptible de développer une capacité de réflexion autonome, d’autres célèbrent son potentiel de numérisation mondiale, permettant un accès universel à des gains d’efficacité. Lors du récent Forum économique mondial de Davos, le musicien will.i.am, lauréat d’un Grammy Award, a salué l’IA comme un outil essentiel pour améliorer les conditions de vie dans les pays en développement. En 2023, année de transformation pour l’IA, le capital-risque a commencé à s’intéresser à son potentiel. Ainsi, les transactions de capital-risque dans le domaine de l’IA et du « machine learning » ont totalisé 80 milliards de dollars l’an dernier, soit le montant le plus élevé de tous les secteurs, représentant 23 % de l’ensemble des transactions. 

Des plateformes d’IA ont vu le jour dans le monde entier, de ChatGPT et Bart aux États-Unis à Ernie en Chine. Le pionnier européen Mistral a annoncé que Nvidia (le fabricant de puces avancées ou GPU) n’est pas seulement un investisseur, mais aussi un partenaire stratégique, garantissant ainsi son accès futur aux développements de la technologie de Nvidia.

Alors que les chatbots ont fait la une des journaux l’année dernière, les fabricants d’appareils électroménagers, des fours aux réfrigérateurs en passant par les mixeurs, flairant un filon rentable, se sont empressés de commercialiser les références de leurs produits en matière d’intelligence artificielle. Les fabricants de téléphones portables semblent figurer parmi les bénéficiaires évidents. Samsung a mis en avant les fonctionnalités d’IA de ses nouveaux téléphones, tandis que les annonces concernant l’intégration du modèle IA d’Apple sont très attendues.

L’IA a joué un rôle fondamental dans le développement du métavers, l’extension numérique en 3D du monde qui nous entoure. Les progrès récents de l’IA ont accéléré l’évolution vers ce paradigme numérique, qui pourrait redéfinir la façon dont nous passons nos heures de travail et de loisirs. L’attrait d’un monde parallèle en 3D pour les joueurs est évident. Le shopping virtuel, y compris l’achat d’articles de mode qui n’existent que dans le métavers, et le tourisme se développent également à un rythme soutenu. Le lancement du casque VisionPlus d’Apple, à la pointe de la technologie, pourrait renforcer le niveau d’acceptation du marché.

La formation virtuelle aux techniques chirurgicales, les progrès industriels et les applications de défense, telles que la neutralisation des bombes, progressent rapidement, toujours avec l’aide de l’IA. Le métavers a également pris une importance cruciale dans le domaine de la conservation, en créant des versions numériques de bâtiments importants qui risquent d’être détruits par la guerre. La restauration de Notre-Dame de Paris a été grandement facilitée par une cartographie 3D minutieuse de la cathédrale réalisée par les créateurs d’un jeu vidéo.

Architas view

Notre point de vue

En dehors du battage médiatique autour de l’IA, il convient de se demander dans quelle mesure nous sommes proches d’une forme de réalité virtuelle et à quel prix. Les systèmes nécessaires pour permettre à des milliards de personnes d’accéder simultanément et en temps réel au métavers devraient, selon les prévisions, être 1000 fois plus performants que les niveaux actuels d’efficacité informatique. Néanmoins, on espère toujours que l’IA a le potentiel d’optimiser les processus de manière significative. Cela pourrait permettre de réduire les coûts des intrants, et donc d’accroître la rentabilité des entreprises, tout en réduisant la consommation d’énergie alors que nous avançons vers l’objectif « net zéro ».

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus